Forums

Central-COPS :: Forums :: Divers :: La cafèt'
 
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>
Il en pense quoi les policier ?
Aller à la page  [1] 2
Modérateurs: Jack Fast, Dude, O'Lyvers, SKRIPNICK, Pretre, Teomme
Auteur Message
Dyce
ven. 09 mai 2008, 00:51

Membre enregistré #135
Inscrit(e) le: mer. 16 janv. 2008, 20:38
Messages: 289
D'après ce que j'ai compris, il n'y a pas que pakman qui est flic dans la réalité. (ça doit être plus facile en tant que Mj... ) .

Et je me posé une question, à la suite des diverses série policière américaine/et autres, avez-vous vue un changement sur les scénes de crime, ou dans le quotidien d'un flic ? (moins de preuve d'identification par exemple)

Ou comme ces séries ne sont que fiction, les changements sont minime.

Ou encore, même s'ils ont connaît (en partie) les différents moyen appliqué par la police scientique, il y a 75% des cas, où on laisse quand même plein de trâce dû au stresse/l'improvisation/panique.

Je pose cette question, car il y a quelques temps j'ai cru entendre/lire que l'apparition de ces séries rendaient plus difficile le travail des flics américains.

A oui, lorsque vous intérrogé un "méchant", vous arrivé toujours à plusieurs en jouant le rôle du mec froid et amical ? Et la loi Miranda nous conseil-t-elle vraiment de fermer notre gueule (comme il est mentionné dans le pilote lors de l'interview)

Je présise, je n'ai rien a me repproché
Retour en haut
pakman
ven. 09 mai 2008, 01:21

Membre enregistré #245
Inscrit(e) le: jeu. 01 mai 2008, 13:55
Messages: 201
Ce qui est sûr c'est qu'on retrouve rarement des empreintes digitales. Maintenant il faut savoir que la débauche de moyens déployées dans les expert ne correspond à rien de ce que j'ai pu voir à mon niveau. En france les techniques sont vraiment différentes et la part de l'humain est plus grande que ce que j'ai pu voir dans les séries françaises (beurk) ou US.
Après pour ramasser ses traces d'adn sur les lieux d'un crime faut être costeau.
Je ne travaille pas en crim' mais je crois quand même de ce que j'en ai vu que l'enquête se résout surtout sur des convictions, des informations et des éléments factuels qui seront étayés par la police scientifique. Les pistes ouvertes par celle-ci doivent être explorées et "blindée" pour tenir la route.
En fait c'est presque plutot le contraire, avec la débauche de moyens que les scénaristes mettent en scène, les délinquants ne savent pas trop parfois si on bluffe ou pas quand on leur lance des infos techniques. le truc c'est de ne jamais bluffer sur des empreintes digitales, ils mettent tous des gants.
Retour en haut
pakman
ven. 09 mai 2008, 01:27

Membre enregistré #245
Inscrit(e) le: jeu. 01 mai 2008, 13:55
Messages: 201
Et la Loi Miranda ne s'applique pas en France. En France l'avocat ne peut pas avoir accès au dossier pendant la garde à vue, ilest juste là pour vérifier que les horribles fachos que nous sommes tous (c'est bien connu) n'obtiennent leurs avoeux à coup de botin et autre tortures médiévales que seul l'esprit d'un rôliste pourrait dépasser en imagination
En France le gars qui ne dit rien quand tout l'accable, il va prendre bien plus cher que celui qui fait amende honnorable, donc oui il vaut mieux parler.
Pour les USA, le pilote de COPS expose bien la problématique de l'utilité ou non de l'avocat. The shield est très bien aussi pour ça car il montre beaucoup de scènes d'interrogatoires. Il faut aussi voir que dans le système US, demander à voir un avocat peut être interprèté come un signe de culpabilité (si je n'ai rien fait, je n'ai rien à cacher) et que les interrogatoires avec les truands doivent certainement passer par une phase de bluff et de mensonges pour embrouiller les flics.
Retour en haut
paul muab'dib
sam. 10 mai 2008, 00:30

Membre enregistré #61
Inscrit(e) le: mar. 09 oct. 2007, 21:26
Messages: 414
Disons que certaines de ces series (les experts en particuliers), et certains reportages néfastes (sur les methodes d'enquetes poussées) font que le voyou est plus prudent d'une maniere générale.

Apres il y a toujours des abrutis.

mais il y a aussi ceux que l'ont aura jamais, et ce bien avant l'apparition des experts.
Retour en haut
Mac Lane
sam. 10 mai 2008, 09:47

Membre enregistré #85
Inscrit(e) le: mer. 21 nov. 2007, 19:41
Messages: 178
J'avais vu un cas aux états unis où un jury avait n'avait pas condamné un accusé malgré des preuves accablantes (témoins occulaires, arme du crime, mobile, pas d'alibi) sous pretextes que la police scientifique n'avait pas relevé les traces de poudre sur ses mains comme ils l'avaient vu dans un episode des experts.

Pensez-vous qu'en 2030, la technologie que l'on voit déployée dans les experts sera accessible à la police ou ça restera quand même exagéré ?


J'adore ces moments de calme avant la tempête...
Retour en haut
BouCH
sam. 10 mai 2008, 10:16


Membre enregistré #1
Inscrit(e) le: sam. 18 août 2007, 15:16
Messages: 2218
Elle est déjà disponible, d'après moi.
C'est surtout une histoire de coût. Je ne retrouve plus l'infos, mais dans l'affaire Godard (le médecin disparu en mer...), je crois que les analyses ADN sur la CB retrouvée avait été arrété car elle ne donntait rien alors que le coût pour le contribuable était énorme (de mémoire, plusieurs dizaines de milliers d'euros... de mémoire, hein !).
Bref, si c'est ça, on peut comprendre que tout ces examens soient fait avec parcimonie !!!

BouCH


A bullet in the head is a lesson learned
Retour en haut
paul muab'dib
sam. 10 mai 2008, 11:20

Membre enregistré #61
Inscrit(e) le: mar. 09 oct. 2007, 21:26
Messages: 414
oui c'est essentiellement une histoire de cout et de disponibilité de personnel. Si l'on devait faire des prelevements et deployer la batterie scientifique pour tous les vols par exemple on ne s'en sortirait pas.

il y a pas si longtemps chercher une empreinte sur du papier d'imprimerie coutait plusieurs dizaines de milliers d'euros

Retour en haut
Jack Fast
sam. 10 mai 2008, 12:08

Membre enregistré #7
Inscrit(e) le: ven. 24 août 2007, 14:55
Messages: 1005
paul muab'dib a écrit ...

oui c'est essentiellement une histoire de cout et de disponibilité de personnel. Si l'on devait faire des prelevements et deployer la batterie scientifique pour tous les vols par exemple on ne s'en sortirait pas.

il y a pas si longtemps chercher une empreinte sur du papier d'imprimerie coutait plusieurs dizaines de milliers d'euros



Cette dimension budgétaire, couplée au libéralisme ( et donc aux politiques de "rigueur" imposées aux services publics ) du monde de COPS, désespérait mes joueurs. Ils ont fini par "sous-traiter" des analyses urgentes auprès de certains de leurs potes de fac de chimie... ( on dit contact niveau 3 ^^ ).

Ceci dit, je ne suis toujours pas parvenu à leur faire comprendre que ces analyses étaient réellement onéreuses.

A ce propos, dans les années 90, la gendarmerie française sous-traitait l'analyse des micros particules à un labo situé en Normandie je crois. Ont-ils acheté leur propre matos ou ça tourne toujours ainsi?



N'y pense même pas...
Retour en haut
paul muab'dib
sam. 10 mai 2008, 13:13

Membre enregistré #61
Inscrit(e) le: mar. 09 oct. 2007, 21:26
Messages: 414
pour les gendarmes je ne sais pas trop. Il faudrait demander à notre ami de la maréchaussée, je sais que dans certains cas cela arrive, surtout quand les appareils d'analyse ne sont pas possédés par l'administration.

Disons que pour faire comprendre a des joueurs le probleme de temps/argent il faudrait coller à la realité des procedures. Un service comme le cops ne pourrait pas exister "reellement" en californie, sinon comme ils sont 200 ils seraient vite surchargés par les dossiers.

deja qu'un enqueteur de SRPJ (service regionale de police judiciaire) en france tourne constament entre 15 à 30 dossiers a traiter en meme temps.

Sachant qu'il est spécialisé en financier ou criminel, et qu'il ne fait pas de voie publique.

imagine ce qu'un cops qui fait de tout aura comme dossier dans un etat des etats unis (où la criminalité est 100 fois superieure a la france).

un cops aurait donc 300 dossiers sur son bureau sans parler des missions de voie publique. Ce qui ralenti les possibilités d'action.

tout ca pour dire qu'il faut surcharger un peu tes joueurs, pour les obliger à choisir les analyses a faire. Tu peux aussi peut etre introduire une notion de budget a gerer.
Retour en haut
Jack Fast
sam. 10 mai 2008, 14:16

Membre enregistré #7
Inscrit(e) le: ven. 24 août 2007, 14:55
Messages: 1005
paul muab'dib a écrit ...


un cops aurait donc 300 dossiers sur son bureau sans parler des missions de voie publique. Ce qui ralenti les possibilités d'action.

tout ca pour dire qu'il faut surcharger un peu tes joueurs, pour les obliger à choisir les analyses a faire. Tu peux aussi peut etre introduire une notion de budget a gerer.


J'ai lancé ma première campagne de cette façon. Ils ont saturé et m'ont demandé de réduire la voilure, arguant qu'ils étaient là pour faire du jdr, pas de la "simulation policière".

L'air de rien, COPS peut être très didactique : ça peut faire un bon tremplin pour les forces de police dans " l'explication de l'action policière". Ca nous changerait des énormités que j'entend parfois à la télé par des personnes dites "autorisées à penser".


N'y pense même pas...
Retour en haut
Aller à la page  [1] 2  

Allez à :     Retour en haut

Temps d’exécution: 0.0911s, dont 0.0265 pour les requêtes.