Interview : Christophe Begley


Salut à vous, minous et minettes,

vous pensiez réellement que l'Indiscret, le seul vrai journal d'informations de L.A., allait vous laisser tranquille, à vous astiquer salement le cortex devant la ré-édition par Oriflam de votre jeu de rôle préféré ? Alléluia, mes petits frères, pour votre plus grand bien, Mick Hudgens est toujours là, avec son micro plus bandé qu'au jour de la sainte Trique !
 
C.O.P.S. est de retour sur le devant de la scène, et nous ne pouvons que nous en réjouir. Mais quels sont donc les dessous de cette ré-édition ? Rumeurs et ragots n'étant pas le fond de commerce de l'Indiscret - on laisse ça aux torche-culs qui garnissent les étagères de vos marchands de journaux - nous sommes allés sur le terrain remuer quelques vieilles connaissances. Et ce qui devait arriver arriva : une belle pièce tomba dans nos filets ! Christophe Begey - M. Oriflam himself - a en effet accepté, en toute amitié - et sous la menace de révéler quelques secrets bien polissons - de répondre à nos questions.
 
C'est donc autour d'un petit brut impérial de chez Moët & Chandon que l'homme nous a reçu, un soir de décembre. Ambiance cosy, petit échange de politesses en guise d'échauffement... Et on a déballé le matos !
 
Ce fut vite fait bien fait, nulle part ailleurs, et bien sûr... totalement indiscret !

Mike Hudgens : pour commencer en douceur, j'ai envie de dire... Qui es-tu Christophe Begey, et qu'est-ce qu'Oriflam ?
Christophe Begey : je suis le responsable de la société Archéon qui édite des ouvrages sous la marque Oriflam et distribue également d'autres ouvrages, des jeux de plateau et des accessoires.
Je suis joueur de jeux de rôles depuis 1983 et la fameuse boite rouge D&D, puis j'ai rapidement fait partie d'un club et le virus ne m'a plus quitté et je n'ai rien fait pour qu'il me quitte. Au contraire j'ai, dès la fin de mes études (enfin ma première année de fac de bio), intégré la société Oriflam. Ce qui donne une bonne transition pour la deuxième partie de la question, qu'est ce qu'ORIFLAM.
Oriflam n'est maintenant plus qu'une marque commerciale, mais elle a été et demeure encore dans l'esprit de nombreux joueurs la société qui a édité Stormbriger/Elric, RuneQuest, Hawkmoon et d'autres jeux mythiques tel que Tank Leader et S.P.Q.R. et qui est à la base d'une certaine qualité graphique avec des gens comme Alain Gassner, Christophe Swall et d'autres grand nom. Alexis Briclot (qui a entre autre chose réalisé toutes les couvertures de la gamme C.O.P.S.) a fait ses premières armes d'illustrateur de jeu de rôles dans le magazine TATOU. Suite au décès de son gérant en 2000, Oriflam a été intégrée dans Archeon et nous avons gardé le nom que tout le monde connaît.

MH : pourquoi reprendre COPS ? Y avait-il une demande du public pour une réédition, Ou bien est-ce l'envie d'un ancien(?) joueur particulièrement désireux de faire découvrir ce merveilleux jeu à ceux qui ne le connaissent pas?
CB : j'ai joué à beaucoup de jeux depuis plus de 25 ans maintenant dont certains ont disparu dans les tréfonds des mémoires, mais je n'avais jamais joué à C.O.P.S. Il y a environ deux ans j'ai repris avec une toute nouvelle table des parties hebdomadaires et nous avons commencé avec des jeux récents comme cyberpunk V3, Barabian of Lemuria, Cthulhu, puis j'ai eu envie d'essayer C.O.P.S. Et là, problème : impossible de mettre la main sur un livre de base. J'avais pourtant contact avec quasiment toutes les boutiques, qui d'ailleurs étaient nostalgiques de ce jeu. Sur internet les règles de base étaient proposées à 80 € en moyenne et encore, les ventes étaient très rares. Du coup ce manque que je ressentais me semblait partagé par d'autres. J'ai donc décidé d'appeler Marc (Nunes le boss d'Asmodée) que je connais depuis (houla on va pas compter) pour lui demander si je pouvais refaire ce jeu ainsi que sa gamme. Il m'a orienté vers ses auteurs, Croc et Geof .

MH : quelles sont les relations avec l'équipe Siroz / Asmodée ? As-tu fait connaissance du boa de Croc, fais-tu de folles virées en moto avec Geof ?
CB : les relations sont très bonnes, je connais Croc depuis aussi longtemps que Marc et j'ai toujours apprécié sa compagnie et son travail. Quant à Geof, même si je n'ai pas eu autant de contact avec lui, nos rapports ont toujours été très amicaux.

MH : concernant la première saison, allez vous l'éditer telle quelle ou allez vous la formater comme les saisons 3 & 4 ? Y aura t-il des changements (couverture rigide, etc.) ?
CB : pour la première saison, nous allons la rééditer telle quelle. Nous allons par contre la faire en couverture rigide intégralement. Je pense que cette saison place de nombreux repères en ce qui concerne le background du jeu et elle est donc indispensable. Par contre par la suite nous partirons sur une nouvelle voie et nous irons sans doute dans d'autres endroits que L.A.

MH : Avez-vous carte blanche ?
CB : oui nous avons à priori carte blanche même si Geof à demander à juste titre, de jeter un petit coup d'oeil au passage pour garder la ligne (pas la sienne,celle du produit !).

MH : envisagez-vous de développer du nouveau matériel ? Allez vous rééditer les "extras" qu'a connus la première édition - Ground Zero, cartes de combat, etc. ?
CB : en ce qui concerne Ground Zero nous sommes en train d'y réfléchir afin de faire pareil mais différent et ce n'est pas forcément facile, mais nous avons déjà quelques options. Pour le reste nous verront en fonction des demandes des joueurs.

MH : concernant les sorties : quelle sera leur fréquence ? Vous orientez vous vers des sorties mensuelles, trimestrielles, autres ?
CB : voilà la question habituelle que chaque éditeur redoute car il y a toujours un planning de sortie prévu, il y a toujours des imprévus et du coup des plannings qui « sautent » qui sont remplacé par d'autres qui finissent également par sauter.
Toujours est il que oui, nous avons un planning de sortie établi à une sortie tous les deux mois pour la première saison et ensuite une tous les trois mois.

MH : si au final, l'aventure se poursuit au delà d'une saison, qu'en sera-t-il des PNJ "codés" (bleu / rouge) ? Leurs destinées seront-elle revues, notamment pour ceux n'ayant finalement pas eu le développement escompté dans la 1ère édition ?
CB : euh, bon autre question ? En fait je découvre la gamme C.O.P.S. au fur et à mesure des futures sorties et je n'ai même pas eu temps de voir l'intégralité des suppléments de cette première saison. Aussi je n'est pas encore de réponse à apporter mais je le ferai dès que je le saurai.

MH : le site d'Oriflam proposera t-il des goodies (fiches de perso en pdf, etc.) ?
CB : oui aux fiches de perso, fiches de rapports, PV d'arrestation et autres documents intéressants. Peut être aussi des casquettes et t-shirt, cela va se mettre place pour le printemps.

MH : que donne les premiers retours de ventes ? Son-ils encourageants ? As-tu déjà réservé ton petit pied-à-terre à Beverly Hills ?
CB : pourquoi « petit » ? (réplique culte du film « les Ripoux » avec le grand Philippe Noiret. ben oui, Croc aime bien Julie Lescault moi c'est les Ripoux…)
Bref les ventes sont à la hauteur de nos attentes même si un peu plus ne serait pas génant, au contraire, et je pense que l'écran qui vient de sortir sera une belle surprise pour les gens car nous avons essayé d'en faire un bel objet.


C'est à ce moment qu'une armada de fans – de sexe féminin et plutôt physiquement intelligentes - sonna à la porte... On rapporta de nouvelles bouteilles, et la conversation pris un ton nettement plus intime. Nous laissâmes donc Christophe à son lectorat, non sans avoir pris quelques photos totalement... indiscrêtes !
Merci à toi, l'ami, ta gentillesse n'a d'égale que la finesse des bulles de ton champagne ! Er merci aux membres de Central-cops qui nous ont aidé à rédiger les questions...


M. Hudgens - déc. 2010
-------

et pour aller plus loin : ici
 

Vous devez être identifié pour poster un commentaire sur ce site. Merci de vous identifier ou, si vous n’êtes pas enregistré, de cliquer ici pour vous inscrire.
Temps d’exécution: 0.0653s, dont 0.0128 pour les requêtes.