Amitiés de Los Angeles (juillet 2030)

Ce premier supplément s'enchaîne directement au Pilote. On y trouve une description des quartiers de Los Angeles et des différentes formes de criminalité.

- infos -
 Amitiés de Los Angeles – juillet 2030

Première édition : Asmodée Editions (janv. 2003)
ISBN : 2-914849-04-4
Seconde édition : Oriflam (nov. 2010)
ISBN : 2-914536-67-4

Réf. : COP02
Crédits :
Un jeu de Nicolas Benoist, CROC et Geoffrey Picard. Assistés de Alexandre Amira, Benoit Attinost, Jean-François Beney, Charlotte Bousquet, Bruno Buil, Thomas Cheilan, Antoine Clermond, Olivier Collin, Michael Croitoriu, Guillaume Delafosse, Cyril Demy, Frédéric Frugier, David Girardey, Stéphane Mayor, Jean-François Micard, Olivier Noël, Patrick Renault et Emmanuel Salah. Corrigé par Anne-Gaëlle Argy et Audrey Leprince.
Illustrations :
Conception graphique et couverture : Aleksi Briclot. Illustrations intérieures : Bernard Bittler, Lionel Chouin, Gérald Parei, Stéphane Ganthiez, Franck Poterlot et Christophe Swal. Mise en page :
Greg Cervall.

Description :
Format de l'édition Asmodée : A4 - Couverture souple couleurs - 176 pages N&B.
Format de l'édition Oriflam : A4 - Couverture rigide couleurs - 176 pages N&B.

Note sur l'aspect général : on reste sur la même qualité que le Pilote, à savoir une mise en page claire et moderne, bourrée de superbes illustrations et d'encarts (techniques ou romancés).


Sommaire :
♦ Géographie sociale - (62 pages)
La description des quartiers respecte le même schéma que le Pilote, soit :
- à voir à faire, décrivant l'ambiance du quartier
- lieux typiques : les endroits à visiter
- forces de police : description du commissariat du quartier
- opposition : description de tout ce que le quartier compte de criminel
- caractéristiques : un tableau reprenant sous forme chiffrée les informations du quartier : population, niveau de vie, pollution, répartitions zone commerciale, industrielles et résidentielles, criminalité, présence policière et coopération avec les forces de l'ordre. Certaines valeurs varient entre -1 et +1, et servent également de bonus-malus à certaines compétences quand elles sont utilisées dans le quartier.

On à donc droit à :
- Beverly Hills & Bel Air : les quartiers proprets par excellence, royaumes du luxe et des services de sécurité privés. Et accesoirement siège de l'Eglise de scientologie.
- Bellflower : un quartier tranquille, peuplé de citoyens moyens et de petits commerces, dont le calme n'est troublé que par le parc d'attraction dédié aux sports urbains.
- Channel Islands : sous cette appelation sont regroupées les iles bordants la côte. Santa Catalina, ancien paradis des people, ayant perdu de sa superbe suite à la construction du pénitencier de No-Hoper Point sur l'ile voisine ; Santa Rosa, parc privatif pour les riches habitants de Santa Cruz ; San Nicola et son cimetierre aérien...
- Duarte : petite communauté paisible devenue en quelques dizaines d'années un refuge pour les haitiens chassés de leur île et qui vivent maintenant dans un bidonville répondant au doux nom de « 'tit Port aux Princes »
- Primitve Country : noyé sous les eaux suite au Little One de 2018, peuplé d'habitants apathiques attendant l'effondrement de terrain qui aura raison de leurs immeubles.
- Gardena : banlieu résidentielle le jour, paradis underground la nuit.
- Glendale : banlieu pavillonaire où règnent d'une main de fer les associations de voisinage.
- West Hollywood : le quartier branché par excellence, où la communauté gay a élu résidence.
- Hollywood : le quartier n'est plus la Mecque du cinéma du Xxe siècle. Les grands studios ont déménagé à Burbank. Maintenant, une fois le dernier car de touristes partis, les criminels de tout poils hantent les rues...
- LAX : l'aéroport de L.A. : 150 000 passagers par jours, 100 000 employés à leur service. Le premier aéroport du monde... Et sous les pistes, SubLax, un vaste complexe d'habitations où plus de 50 000 personnes grouillent des des couloirs éclairés artificiellement.
- Montebello et Alhambra : ces deux quartiers abritent la masse laborieuse des usines et raffineries du sud-est. Le premier pour les hispaniques, ouvriers qualifiés vivant dans de minuscules préfabriqués, le second pour les asiatiques, ouvriers en bas de l'échelle parqués dans d'immenses hangars aménagés.
- Norwalk : surnommé " la tumeur ". ancienne banlieu résidentielle, ce quartier est devenu le terrain de prédilection des industries pétrochiiques, polluantes et dangerueses, mais bardées d'avocats.
- Ontario : à la frontière entre L.A. et le désert, un quartier de petites maisons pour classes moyennes qui rêve de devenir la nouvelle Silicon Valley. On y trouve également le Tokamak Hoover, réacteur à fusion nécléaire à usage civil.
- Palos Verdes : au début du XXe siècle, cette petite ville perchée sur une colline dominant L.A. était un havre de paix pour la jet-set, qui y exprima toute sa folie architecturale. Mais la pollution et le gob ont eu raison de la ville, qui fut abandonné par ses habitants, et passa sous tutelle de L.A. Aujourd'hui, ça n'est plus qu'une ville-fantôme.
- Pasadena : grande banlieu résidentielle, siège de CalTech (California Institute of Technology), fleuron de la recherche californienne, qui y attire universitaires et étudiants.
- Santa Monica : ces célèbres spots en font toujours un paradis pour surfers, mais les plages mythiques sont maintenant réservées aux milliardaires.
- South Central : Inglewood, Compton, Watts, etc. Des rues monotones, tracées au cordeau, territoires des gangs, du chômage et de la misère.
- Temple City : administrée par l'Eglise Baptiste de la Compassion & du Christ Indulgent, qui y répend sa bonne parole.
- Van Nuys : au coeur de la San Fernando Valley, cette ville est le centre mondial de l'industrie pornographique et de toute sa faune.
- Venice Beach : une large plage de sable fin, mondialement réputée et arpentée chaque jour par une foule hétéroclite : riches nantis, artistes sans le sous, bodybuilders huileux, prédateurs sexuels, etc.

♦ Gestion des conflits (80 pages)
Ce second chapitre est consacré à la criminalité sous toutes ses coutures.
- criminalité urbaine : trafic de cartes-mémoire, les violeurs, mass-murderers et tueurs en série.
- criminalité des ghettos : on y apprendra ce qu'est un gang, l'histoire de leur montée en puissance, leurs structures et leurs styles, ainsi que quelques PNJ importants. Y sont décrits les Crips, les Bloods, les gangs latinos (MS13, Dieciocho, etc.) et les Hell's Angels.
- criminalité mafieuse : sont abordés ici l'histoire, l'organisation, les activités, les codes et les PNJ importants des mafias italo-sicilienne, indo-pakistanaise, irlandaise, russe, des triades et des yakuzas.
- criminalité scientifique : une description rapide des hackers, pirates, pollueurs, trafiquants en tout genre (organes, produits high-tech, virus, etc.).
- criminalité religieuse : après une rapide description du fonctionnement des sectes, sont présentés ici la Wicca - prônant un retour aux religions païennes, le satanisme, l'intégrisme chrétien, les millénaristes et les ktulies - vénérateurs d'une abomination retpilienne du nom de Ktoûl).
- criminalité idéologique : sont décrit ici le racisme, les groupes terroristes, les Guardian Angles (milice de protection civile), le CSS - California Stay Strong (néo-libéralistes) et les actes violents des lobbys.
- criminalité financière : trafic de drogues, copfilers, trafis d'oeuvre d'art, délits d'initiés, corruption.

La dernière partie de ce chapitre est consacrée à la création de criminels : calcul des points de vie & style de jeu (compétences particulières).

A noter qu'à la suite du scénario se trouve une annexe plus qu'intéressante, présentant les différents parties politiques présents en Californie.



- liens utiles -
Chez Oriflam : ici
La fiche du GROG : ici

BouCH

 9.0 - 1 vote 

Commentaires

BouCH
24 mai : 09:19
Répondre
Indispensable, d'après moi, tout simplement !

Vous devez être identifié pour poster un commentaire sur ce site. Merci de vous identifier ou, si vous n’êtes pas enregistré, de cliquer ici pour vous inscrire.
Temps d’exécution: 0.0589s, dont 0.0107 pour les requêtes.